Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Shanghai 2010: la Polynésie au sein du Pavillon des iles du Pacifique

Publié le par Boris61

le 19 août 2009 à 18:12  | source: Tahitipresse  | 6 commentaires

Le ministre du Tourisme, Jacqui Drollet, a présenté mercredi l'état d'avancement du projet de participation de la Polynésie française à l'Exposition Universelle de Shanghai, du 1er mai au 31 octobre 2010. crédit photo: Moeata Simon - TahitipresseLe ministre du Tourisme, Jacqui Drollet, a présenté mercredi l'état d'avancement du projet de participation à l'Exposition Universelle de Shanghai, du 1er mai au 31 octobre 2010. Si les préparatifs sont bien lancés, le ministère et le GIE Tahiti Tourisme rencontrent des difficultés dans l'organisation, notamment au niveau de l'inscription, puisque le pays a décidé de ne pas participer au sein du Pavillon de la France.

 

 

Depuis le mois de mars, le ministre du Tourisme a en charge le dossier concernant la participation de la Polynésie française à l'exposition de Shanghai en 2010. Pour se faire, deux choix s'offraient à lui: participer au sein du Pavillon de la France, ou bien de celui des îles du Pacifique. En effet, la première proposition consistait en la présence d'une délégation polynésienne durant un mois, en compagnie des collectivités d'Outre-Mer de la République. La seconde proposait que la Polynésie s'inscrive par ses propres moyens au sein du pavillon des îles du Pacifique, avec six mois de présence.

 

 

Le gouvernement a finalement porté son choix sur la seconde option, et doit donc s'acquitter d'un droit d'inscription de 650 000 dollars américains (soit près de 55 millions de francs pacifique) . En effet, si la Chine accepte la participation du Pays à cette exposition, il n'est pas invité par le gouvernement chinois, la Polynésie française n'étant pas reconnue comme un état.

Le ministre et le GIE Tahiti Tourisme travaillent avec le SPT (South Pacific Travel), qui gère le pavillon des îles du Pacifique.

 

 

La France a donné son aval

 

 

Mais pour en arriver là, il aura fallu avoir l'autorisation du gouvernement français. Ainsi, un courrier allant dans ce sens a été adressé à Bernard Kouchner, ministre des Affaires étrangères. Celui-ci a ainsi donné son aval, à la condition "que l'identité française de la Polynésie soit manifestée sans équivoque à cette occasion, par la mise en valeur du drapeau français aux côtés du drapeau polynésien". Un engagement que le Pays a pris.

 

 

A présent, l'équipe en charge du dossier travaille sur le budget nécessaire à la finalisation. Le conseil des ministres a d'ores et déjà accepté d'allouer 110 millions Fcfp (environ 922.000 euros) issus du milliard de la DGDE, prévue pour la promotion. L'enjeu de cette manifestation est de taille, selon Jacqui Drollet. Grâce à cette vitrine, le gouvernement espère que parmi les millions de visiteurs chinois, certains se décident enfin à venir en Polynésie. Le ministre espère allier la compagnie aérienne Air Tahiti Nui à cet événement, proposant que celle-ci achemine les participants à Shanghai. Des discussions sur le sujet devraient se tenir prochainement.

 

 

Quant à l'organisation, si rien n'est encore arrêté, le ministre a fait une proposition afin de permettre aux six circonscriptions d'être représentées (Iles du Vent, Iles Sous-le-Vent, archipel des Marquises, archipel des Australes, archipel des Tuamotu et archipel des Gambier). L'exposition durant six mois, chacune aurait un mois pour dévoiler ses spécificités, tout en respectant le thème choisi: "l'harmonie". Des projets sont d'ailleurs déjà transmis afin de participer à cette Exposition Universelle. Ce sera la seconde fois que la Polynésie française participera à cet événement, la première remontant en 1889, à Paris.

MS

Commenter cet article