Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Les négociations reprennent entre le gouvernement et l'intersyndicale

Publié le par Boris61

le 18 août 2009 à 12:53  | source: Tahitipresse  | Un commentaire

550, puis 800 grévistes une heure plus tard, selon la police, la grève générale lancée par l'intersyndicale n'a pas vraiment mobilisé. Débutée à To'ata par une marche aux alentours de 9h, le cortège s'est rendu à l'assemblée de la Polynésie où Hiro Tefarere a joué le médiateur auprès du gouvernement qui finalement, accepte de reprendre les négociations ce mardi, à partir de 13h30. Crédit photo : Christian DUROCHER - Tahitipresse550, puis 800 grévistes une heure plus tard, selon la police, la grève générale lancée par l'intersyndicale n'a pas vraiment mobilisé. Débutée à To'ata par une marche aux alentours de 9h, le cortège s'est rendu à l'assemblée de la Polynésie où Hiro Tefarere a joué le médiateur auprès du gouvernement qui finalement, accepte de reprendre les négociations ce mardi, à partir de 13h30.

 

 

Pas de forêt de banderoles (on n'en comptait qu'une), ni de débordements d'aucune sorte ce mardi matin à Papeete. La marche a été des plus pacifique. "On a beaucoup de malades en ce moment, ce qui explique le peu de participation", a plaisé le leader de A Ti'a i Mua, Jean Marie Yan Tu, avant d'ajouter : "Mais on attend du monde pour ce soir". Les cinq organisations syndicales (CSTP/FO, A Ti'a i Mua, O Oe to Oe Rima, Otahi, CSIP) et deux associations (Moruroa e Tatou et l'association des pêcheurs) à l'origine du mouvement de grève générale étaient unies et n'ont fait qu'un mardi matin, ce qui ne s'était pas vu depuis plusieurs années.

 

 

Une salle rien que pour eux

 

C'est dans le calme que les manifestants, après avoir défilé sur le front de mer et les rues adjacentes de Papeete, ont pris possession du hall de l'assemblée de Polynésie où le représentant Hiro Tefarere a endossé le rôle de médiateur. Le représentant de l'assemblée a rencontré les syndicats, puis de retour dans l'hémicycle, il a "supplié" que le président du Pays et les "ministres compétents", soit Armelle Merceron, ministre de la Solidarité, Georges Puchon, ministre de l'Économie et des Finances, Teva Rohfritsch, ministre des Ressources de la mer et Pierre Frebault, ministre du Travail, rencontrent l'intersyndicale.

 

Le vice-président Antony Géros a répondu favorablement a cette requête en indiquant qu'une salle de la présidence était réservée à cet effet. Finalement, une suspension de séance plus tard, il a été convenu que les négociations reprendraient à 13h30.

 

O% dans les organismes publics

 

Le ministre Pierre Frebault, en charge du travail, et par le biais du service du personnel et de la fonction publique (PEL)- service sous sa tutelle- a procédé à un premier recensement des grévistes dans les organismes publics du Pays, à partir de 8h ce mardi. Ainsi, à 11h, sept organismes ont répondu à la demande du ministère. Ce premier recensement indique qu'aucun gréviste n'a été enregistré. "Ainsi pour l'heure, on retient 0% de participation au mouvement de grève, dans les organismes publics", conclut le communiqué du ministère du Travail.

 

 


CD

Commenter cet article