Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Pensions de famille : une réforme pour "assouplir" les critères de classement

Publié le par Boris61

le 18 août 2009 à 14:42  | source: Tahitipresse  | Un commentaire

Lors de l'étude du collectif budgétaire 2, vendredi soir, les représentants de l'assemblée ont, à l'unanimité, décidé d'adresser au ministre du Tourisme un "voeu" concernant les pensions de familles qui ne seront pas inscrites dans le nouveau guide touristique publié par le GIE Tahiti Tourisme. Crédit photo : Moeata SIMONÀ l'occasion de la 2e séance de la session extraordinaire à l'assemblée de la Polynésie française, le ministre du Tourisme a été informé de la rédaction d'un vœu, vendredi soir, par l'ensemble des représentants. Ce document demande que soit intégré l'ensemble des pensions de famille dans le guide touristique publié par le GIE Tahiti Tourisme. Si Jacqui Drollet n'est pas contre un assouplissement, il a néanmoins rappelé qu'il n'avait fait que "respecter la loi".



Lors de l'étude du collectif budgétaire 2, vendredi soir, les représentants de l'assemblée ont, à l'unanimité, décidé d'adresser au ministre du Tourisme un "voeu" concernant les pensions de familles qui ne seront pas inscrites dans le nouveau guide touristique publié par le GIE Tahiti Tourisme. En effet, les élus souhaitent que ces structures touristiques soient intégrées, tout comme celles qui ne sont pas encore classées. Arguant de la crise économique actuelle, les représentants souhaitent que ces pensions ne soient pas pénalisées.




Le ministre Jacqui Drollet, a d'abord tenu à rappeler aux élus que cette décision avait été prise afin de "respecter la loi". Il s'appuie ainsi sur l'article 6 d'une délibération datant du 30 novembre 2000, qui stipule qu'"aucun établissement d’hébergement touristique ne peut bénéficier de subvention, (...), d'action de promotion et, d’une manière générale, se prévaloir d’un quelconque avantage pouvant être accordé en faveur de l’industrie touristique par les pouvoirs publics, s’il n’est pas classé en application de la présente délibération ou si ce n’est pour se mettre en conformité avec ses dispositions". C'est pourquoi les 151 pensions de familles ne peuvent  figurer dans le guide puisqu'elles ne remplissent pas les critères de sélection, notamment en matière de sécurité.



Mais Jacqui Drollet a d'ores et déjà fait savoir que prochainement, des "modifications" à cette délibération seraient apportées, afin d'"assouplir ces critères". Il a également annoncé sa volonté d'ici la fin de l'année, de mettre en place un "forum de la petite hôtellerie familiale". À cette occasion, devrait être abordées les difficultés rencontrées dans le secteur afin de trouver des solutions pour lui venir en aide. Quant à l'inscription des pensions dans le prochain guide du GIE Tahiti Tourisme, cela reste "impossible" pour l'instant. "Il n'est pas question de ne pas respecter la loi malgré la situation de crise", a martelé Jacqui Drollet.


MS

Commenter cet article