Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Assemblée : L'avenir de l'OPT en question... orale

Publié le par Boris61

le 18 août 2009 à 16:39  | source: Tahitipresse  | Pas de commentaire

Lors des questions orales, le ministre des Télécommunications, Jacqui Drollet a été interrogé sur l'avenir de l'OPT (Office des Postes et Télécommunications) - credit photo : Ch. DUROCHER - TahitipresseLors des questions orales, le ministre des Télécommunications, Jacqui Drollet a été interrogé sur l'avenir de l'OPT (Office des Postes et Télécommunications). Il est donc revenu sur "l'état d'avancement du dossier de la réforme" de l'Office actuellement secoué par différentes affaires judiciaires, et a développé sa politique visant au "développement durable" de l'OPT.

 

 

Le représentant de To Tatou Ai'a, Temauri Foster, a interrogé Jacqui Drollet sur l'avenir de l'OPT. En effet, le ministre a mis en place des réformes dans l'établissement et l'élu autonomiste a souhaité en connaître l'état d'avancement. Ainsi, Jacqui Drollet est d'abord revenu sur son premier mandat de ministre en 2007. Il a rappelé qu'à cette époque, l'Office se trouvait selon lui "dans un état préoccupant de déliquescence morale". Une mauvaise gestion de l'établissement avait d'ailleurs fait l'objet de rapports de la Chambre Territorial des Comptes.

 

 

"Ces rapports ont entraîné la mise en examen, et l'incarcération de hautes personnalités bien connues", n'a pas manqué de souligner Jaqui Drollet. Et de citer les différentes affaires judiciaires qui sont en cours d'instruction : l'affaire "des annuaires téléphoniques", celle de l'attribution du marché du câble sous-marin Honotua, l'affaire des placements des fonds de l'OPT, ou encore l'affaire de l'achat du terrain de Hitiaa. Ainsi le ministre s'est lancé, en priorité, dans "le chantier de la moralisation des us et coutumes du passé",a-t-il martelé. Et pour ce faire, Jean-Paul Barral, connu pour sa rigueur, a été nommé au poste de président du conseil d'administration de l'OPT, a rajouté Jacqui Drollet.

 

 

Un séminaire les 27 et 28 novembre

 

 

La politique du ministre en matière de Télécomunications est également axée sur le chantier du câble sous-marin Honotua. Ce projet, a-t-il tenu à rappeler, est "un des plus importants chantiers structurants du Pays et qu'il est financé par l'OPT à hauteur de 8 milliards de Fcfp (environ 67 millions d'euros), pour un coût total de 9,5 milliards Fcfp (environ 79 millions d'euros) d'investissement". Autre objectif visé par le ministre : "faire entrer l'OPT dans une nouvelle phase de développement". Un séminaire se tiendra en ce sens les 27 et 28 novembre prochains. À cette occasion, l'ensemble du personnel fera part des difficultés de l'établissement, et des réformes nouvelles devraient être engagées.

 

 

Édouard Fritch, représentant du Tahoera'a huiraatira, s'est quant à lui dit "inquiet" des réponses apportées par le ministre. S'il a "bien entendu les reproches faits aux anciens gouvernants" dont il fait partie, Édouard Fritch a déploré que "les élus continuent de se tirer dans les pattes" plutôt que de s'atteler à répondre aux attentes de la population, comme notamment lui "trouver du boulot".

MS

Commenter cet article