Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Et si Chamakh restait?

Publié le par Boris61

Auteur d'un doublé lors de la victoire de Bordeaux à Sochaux (2-3) samedi, Marouane Chamakh a désormais marqué trois buts en deux journées. Surtout, il a, pour la première fois depuis des semaines, laissé entendre qu'il était prêt à rester une année de plus sous le maillot girondin.

Les jours passent. Les matches aussi. Maourane Chamakh, lui, est toujours là. Le feuilleton de l'été n'est pas encore terminé, mais le dernier épisode en date, à Sochaux, marque sans doute une rupture dans le scénario. Pour la première fois, le Marocain a évoqué ouvertement la possibilité de rester. Des propos qui tranchent avec, ceux beaucoup plus catégoriques, tenus par l'attaquant girondin il y a une semaine. Oui, Chamakh aimerait toujours aller voir ailleurs. Mais entre son désir et la réalité, le fossé s'est creusé au point que lui-même envisage le statu quo. Sans en faire un drame.

Très sollicité à l'issue de la victoire girondine dans le Doubs, dont il a été avec son doublé le grand artisan, Chamakh a donc ouvert la porte. "Pour l'instant, a-t-il glissé devant la presse, je suis ici, à Bordeaux. J'attends. Peut-être que si ça se passe bien, je peux rester". En disant cela, il compromet forcément ses chances de départ. Peut-être, après tout, s'est-il fait une raison, lorsque la piste Arsenal s'est éteinte cette semaine, Arsène Wenger ayant assuré que les Gunners ne recruteraient plus le moindre joueur d'ici la fin du marché des transferts. West Ham est alors entré dans le jeu, mais Bordeaux, qui n'était pas vendeur pour Sunderland, ne l'est pas davantage pour les Hammers.

Blanc: "Je ne me suis jamais fait aucun souci pour Marouane"

Sur ce dernier point, Laurent Blanc est resté très ferme samedi soir à Bonal. "Ce n'est pas une question de le laisser partir, martèle l'entraineur bordelais. Mais de le laisser partir pour où ? Lui a envie de jouer dans un grand club anglais. On avait un deal. Si un grand club anglais le voulait vraiment, on serait conciliant. Ce grand club anglais n'existe pas. " Or, on voit mal, à la mi-août, quel grand club, anglais ou autre, ressentirait l'envie, ou le besoin, de sortir les 12 millions d'euros réclamés par le champion de France pour un joueur qui, rappelons-le, sera libre de négocier avec qui il veut dans six mois, et ce sans la moindre compensation financière pour Bordeaux. "Si je reste, ce sera à mes conditions. Je ne souhaite pas prolonger", a confié le joueur sur Canal +. En le gardant, Bordeaux privilégie l'aspect sportif mais sacrifiera sans doute l'aspect économique. Il faut savoir ce qu'on veut...

L'hypothèse la plus crédible n'est donc plus aujourd'hui celle d'un départ. Une chose est sûre, Marouane Chamakh n'a pas joué comme un mercenaire à Sochaux. Très impliqué, très efficace, il a pesé de tout son talent dans les débats. Avec trois buts en deux matches, il tourne déjà à plein régime. L'intéressé s'offusque qu'on puisse s'étonner de son rendement: "Sur le terrain, je suis moi-même, je donne tout. Si je manque un contrôle on l'assimile aussitôt au fait que je n'ai pas la tête à Bordeaux. Mais ce n'est pas du tout le cas. Je me donne à fond. Je suis comme un joueur normal, j'ai le droit à des erreurs moi aussi." Laurent Blanc acquiesce. "Je ne me suis jamais fait aucun souci pour Marouane, assure le "Président". Il n'est toujours pas dans les meilleures conditions psychologiques, mais c'est un garçon généreux. Il sera généreux toute sa vie. "

Généreux, et surtout tellement important dans cette équipe. Son entente avec Yoann Gourcuff est saisissante. Elle n'a pas de prix pour les Bordelais. Et ce début de saison idéal (deux victoires en deux matches, sept buts marqués) peut aussi servir à convaincre Chamakh de prolonger, un peu, l'aventure. Laurent Blanc, habile, prend tout le monde à témoin. Quitte à faire les questions et les réponses. "Aujourd'hui, interroge l'ancien libero des Bleus, qui offre le meilleur challenge et les meilleures garanties sportives à Marouane ? C'est Bordeaux !" Pas sûr que Chamakh en soit complètement convaincu. Peu importe. Pour la première fois, il est peut-être enclin à se faire une raison...

Eurosport - Laurent VERGNE

Commenter cet article